titres top2

Wine and Vinification according to Léon BEYER 


 

 

Although the Maison Léon BEYER is indeed in step with the times and has acquired some of the most modern vinification tools, its philosophy has remained (ultra) traditionalist.

DRY WINES

GASTRONOMIC WINES

WINES TYPICAL OF THEIR "TERROIR"

"The few rare Vendanges Tardives or Sélections de Grains Nobles, sweet wines produced from overripe grapes in exceptional years, companions of the moment or of rare and sumptuous dishes, are the exception that prove the rule.

Typical and classic Alsace wines are, and always have been, dry, fresh and light, with a body and fullness which reflect the different varieties, soils and vintages.

For several years now, the increase in the number of competitions and other tastings by journalists or sommeliers has forced wine-growers to produce "competition" wines, the key characteristic of which is to have been boosted with residual sugar, giving the illusion of body and roundness, hence making them medal winners while, at the same time and apart from a few rare exceptions, rendering them unsuitable for any gastronomic partnerships of worth.

Sugar in wine does not favour its pairing with food and tends to quickly saturate the consumer, who ends up disliking it. These non-gastronomic, phoney vendange tardive-style wines, are a poor caricature of our Alsace wines

Below are a number of international press articles, explaining this phenomenon and confirming that the Maison BEYER has always produced the finest gastronomic dry white wines."

Léon BEYER    

   

 

GENERAL TENDENCY

 


La Revue du Vin de France (mai 1993)
Le riesling est-il un vin sucré ?
 

La dégustation en bref

Le style des rieslings présentés dans cette dégustation devait, théoriquement, être un style sec. Pourtant, une fois encore, nos dégustateurs ont goûté des vins de nature très différente, allant du vin disposant d'un taux de sucre résiduel non négligeable à des blancs plutôt vifs, même si le caractère très opulent de l'année ne portait guère à cette tendance. C'est d'ailleurs un riesling "sucré", aux allures de petite vendange tardive, qui sort premier de la dégustation. Bravo à son excellent producteur, Jean-Michel Deiss, mais on peut sincèrement se demander comment les amateurs l'apprécieront à table, tant ce type de vin paraît plutôt fait pour la dégustation. Notre rubrique "Le vin à table" du mois prochain complète d'ailleurs cette dégustation puisqu'elle porte sur les rieslings. Sans déflorer le sujet, on peut dire que les rieslings les plus à leur aise en gastronomie sont des vins secs.

 

Revue du Vin de France (février 1992)
La guerre du sucre

Par tradition, l'Alsace produit des vins secs (en-dessous de 2 gr de sucre résiduel par litre) à l'exception des très rares cuvées de vendanges tardives ou de sélections de grains nobles. Elle s'oppose ainsi à la plupart des vignobles allemands où l'on favorise le sucre résiduel et un faible taux d'alcool : les vins allemands sont destinés à être bus pour eux-mêmes, en dehors des repas, alors que les vins Alsaciens ont pour vocation d'être des produits de table et d'accompagner tout type de cuisine. Or, très souvent, les dégustations actuelles d'Alsace font apparaître une trace de sucre résiduel (3 à 5 gr) et parfois plus qu'une trace... Ce n'est d'ailleurs pas uniquement une tendance Alsacienne, on la retrouve en Anjou et en Touraine où l'on parle de "secs tendres" et même à Sancerre et Pouilly-Fumé : comme si ce sucre résiduel permettait d'arrondir l'excès d'acidité des raisins... En fait il s'agit d'une perversion du goût (la même qui conduit à sucrer les sauces des fast-foods et de façon générale toute nourriture industrielle) car  le sucre agit comme une drogue sur le consommateur non averti...

 

Dernières Nouvelles d´Alsace (novembre 97)
Retour aux sources

Aujourd'hui, certains professionnels reprochent au vignoble d'avoir perdu son âme, en cédant à la mode des vins sucrés. L'heure est à l'auto-critique. "En s'orientant vers la voie facile des vins plus ronds, on a fait des produits qui n'allaient plus avec la gastronomie".

 

Decanter (juillet 93)

Wine Rack reckon that Alsace currently offers the best quality French wines at the lowest price, better value than the Loire or Brugundy.

Alsace Wines, if memory does not deceive, seem to have changed a bit over the years. Now, possibly the result of very ripe fruit in recent hot summers or due to the wine makers preferences,  they often have less acidity than of old, are fuller, especially at Grand Cru level, and sometimes are slightly sweet. Wines with a little sweetness mav show well in tastings but thev go less well with food, so perhaps more care is needed in choosing an Alsace wine now if you want to enjoy it with a meal.

Des vins avec un peu de sucre rédiduel se présentent bien en dégustation mais sont moins bons en gastronomie. 

 

Léon BEYER
Dry Wines - Gastronomic Wines

 

Gault et Millau 1995
Beyer

Si nous pouvions décerner des lauriers de la tradition, nous les accorderions à cette très classique maison d'Éguisheim. Ses vins sont particulièrement appréciés des Alsaciens, notamment les Rieslings épanouis (le 86, par exemple) ou les “vieux” Pinots noirs qui ont la couleur du Tavel et sentent le kirsch. Ici, on vend des vins à point, une politique qui a peu d'équivalent dans la région. Et quand ils sont blancs, ils doivent être secs. Les Beyer ne plaisantent pas avec ce dernier point, et mènent une lutte féroce contre le sucre résiduel. On pouvait considérer cette position comme un peu retardataire il y a quelques années, au moment où les meilleurs vignerons du pays se lançaient à la conquête des “oechsle”, les degrés alcool/liqueur, et qu'ils commençaient a nous sortir des vins de niveau Vendanges Tardives dans toutes les catégories. Or, on s'aperçoit que ce mouvement est allé trop loin. et que les Beyer ont bien raison : le consommateur a soif de blancs secs, de Rieslings notamment, qui accompagnent choucroute, fruits de mer et poissons. Le Gewurztraminer étant expressif sur les coteaux d'Éguisheim. celui de Léon Beyer est un plaisir. floral. aromatique, et... très sec.

 

Horeca News - Belgique (juin 1993)
Eguisheim : dégustation des vins nouveaux

A chacun ses repères. Les miens furent l’approche des vins de Léon Beyer comme étalon. Comprenons-nous, outre sa réputation, cette maison vinifie, dans toute la mesure du possible, des produits secs. On en a ras les papilles de Sylvaner ou des Pinots blancs marqués par la douceur.

De ces Muscat si copieux qu'ils coupent l'appétit. Des vins soft pour la new génération ? Non. Des vins mal vinifiés et qui n'ont plus leur place à table. D'où l'intérêt d'une telle manifestation, d'un contact producteur-consommateur.

S.T.             

 

Revue du Vin de France (juin 1993)
Millésime 92

Coup de coeur : Léon BEYER

Comme d'autres maisons qui achètent des raisins en sus de leurs propres vignobles, la maison Beyer prouve que l'on peut, en année difficile (marquée par la surproduction), produire d'excellents vins à condition de sélectionner rigoureusement ses apports. C'est aussi, et ce n'est pas son moindre mérite, un chevalier blanc des fermentations complètes, l'adversaire du sucre résiduel. Tout comme son père, Marc Beyer est enfin l'un des meilleurs producteurs de pinot noir ...

 

Bettane & Desseauve 98
Le classement 1998

La maison Beyer a beaucoup fait pour la promotion des vins d'Alsace dans la restauration de qualité. Son style de vin riche en alcool, sec, long à se faire mais très complexe lors d'un vieillissement prolongé, convient bien mieux à la gastronomie que les vins sucraillons aujourd'hui à la mode.

 

Sotheby´s
World Wine Encyclopedia

Major wine firms of Alsace

This great house is famous for its ultra dry wines that are made to accompany food, not win medals.

Cette grande maison est célèbre pour ses vins très secs qui sont faits  pour accompagner les mets et non pour gagner des médailles.

 

Wine & Spirit International (mars 92)

Some renowned growers have a house style that has long included a touch of sweetness...

On the other hand, for Marc Beyer of Léon Beyer, sweetness has no place in wines which are marketed and drunk as dry wines. They therefore vinify all their regular wines bone dry, and both produce excellent wines in this style.

Quelques producteurs ont un style maison qui comporte une touche de douceur ... Pour Léon Beyer ce sucre résiduel n'a pas lieu d'être. Il vinifie ses vins tout à fait secs et produit dans ce genre d'excellents vins.

 

Revue du Vin de France
Accords mets et vins, avec Alain Senderens
Saumon fumé et Riesling

Le riesling réalise au contraire un accord évident et immédiat : "On rentre dans le rail, dans le terroir" déclare Alain Senderens, à condition d'éviter toute présence de sucre résiduel (ce qui vous oblige à renoncer à une bonne partie des grands alsaces, type Zind Humbrecht, domaine Weinbach ou Marcel Deiss). Allez plutôt chercher du côté d'un Trimbach Clos Saint-Hune si vous avez la chance d'en posséder, ou la cuvée Frédéric-Emile, ou bien chez Léon Beyer. Ce sont les deux grands archétypes du riesling sec, puissant et concentré, destiné à la table.           

 

Top page